Jeff EGRIX


Administrateur réseau dans un établissement scolaire. Ayant enseigné pendant 20 ans, je m'intéresse également aux projets pédagogiques liés à l'informatique libre. Ici particulièrement le Raspberry Pi


Qu'est-ce que le Raspberry Pi ?

C'est sans doute l'ordinateur le moins cher au monde puisqu’il ne coûte que 35€ dans sa dernière version « B+ ». C'est une carte électronique de la taille d'une carte de crédit (processeur 700Mhz, 512Mo de RAM et intégrant ports USB, HDMI, microSD, audio et vidéo). Elle permet d’utiliser les fonctions classiques d’un ordinateur comme le traitement de texte, mais aussi de lire des vidéos et de jouer… et plus encore.

L’intérêt ? Outre l’aspect économique, c’est surtout le côté ludique de l’apprentissage de la programmation qui est mis en avant. Beaucoup de notions pluridisciplinaires sont abordées quand on s'attaque à cette petite bête (mathématiques, anglais, technologie, DAO etc). On le retrouve pour des usages informatiques liés à la domotique et autres; commandes d'appareils électriques, videosurveillance, drones, satellites etc.

Cet ordinateur est en effet présenté tel quel : alimentation, boitier, écran, clavier, souris ne sont pas compris. Cela encourage ainsi à la récupération, à la « bidouille », correspondant ainsi à l’esprit de ce projet open source, le Raspberry Pi fonctionnant sous Linux.

Des projets basés sur ce systeme ont vu le jour aux Etats Unis, au Quebec, en Asie, en Suisse etc. Il est possible d'aborder des notions de programmation grace à des logiciels graphiques simples dès l'école primaire.

Avec près de 2 millions de Raspberry Pi vendus par an, ce petit ordinateur a révolutionné le milieu de l’informatique. En effet, véritable couteau suisse, le Raspberry Pi permet de :

Faciliter l'apprentissage de la programmation informatique, démocratiser l'utilisation de l'automatisation, de la robotique et de la domotique, développer des applications spécifiques.

Raspberry Pi est, notamment, de plus en plus utilisé dans le milieu de l’éducation et de l’enseignement mais aussi par de grandes entreprises :

  • Ecoles primaires ou encore collèges et lycées pour l’initiation à l’informatique, à la programmation, etc.
  • BTS, IUT et universités pour de l’informatique plus poussés, des projets de robotique, etc.
  • Grandes écoles d’informatique, etc. pour des projets et de la programmation complexe (ex : réalisation d’une lunette astronomique permettant d’analyser de nombreux facteurs)
  • Entreprises pour construire des systèmes à moindre coût (NAS, système de surveillance caméra, etc.)

Dimensions